Vous avez dit République ???

Publié le par Ze FML

Revenons un instant sur les déclarations du Président de la République sur la réforme territoriale, et l'instauration de conseillers territoriaux.

Lesconseillers territoriaux seront élus dans un canton, au scrutin majoritaire uninominal à un tour, a précisé le président, avec 20% des sièges répartis à la proportionnelle.


Déjà, un scrutin uninominal à un tour signifie la perte de la notion de représentativité. Sauf en cas d'entrée en course de peu de candidats, l'élu arrivé en tête au premier tour l'emportera... avec une très faible représentativité, entre 15 et 20% des suffrages exprimés, soit bien moins si l'on tient compte de l'abstention.


La dose de proportionnelle sur un tel scrutin consacre quant à elle l'invention de l'élection-nomination ! La proportionnelle permettra de répartir 20% des sièges en fonction des résultats exprimés... soit d'élire des personnes qui n'auront pas remporté l'élection : c'est l'émergence de l'élection-nomination !


"C'est un scrutin profondément démocratique, inspiré d'ailleurs d'une proposition de Léon Blum en 1926, reprise en 1972 dans le programme du Parti socialiste: toutes les voix comptent", a affirmé le chef de l'Etat.


Ce scrutin voit au contraire la prime aux deux grands partis, et vise manifestement à la disparition du pluralisme des partis, principe de la Vème République.


Quant au saupoudrage par la proportionnelle, il vise à nommer -et non élire- sur liste des candidats qui ne se seront pas présentés au 1er tour, ou qui ne l'auront pas remporté.


Comment oser dire que toutes les voix comptent, alors que les élus ne représenteront qu'un maximum de 15% des voix ???


Cette réforme vise à instaurer un bipartisme à l'américaine, en aucun cas à représenter le peuple dans la tradition française qui est le pluralisme des partis.


Quant à nous expliquer que c'est inspiré d'une proposition de 1926... Vive la modernité !!! C'est oublier que la constitution de la IIIème n'était pas tout à fait rédigée dans le même esprit que la Vème...


C'est tout de même extraordinaire qu'un président qui se dit de droite aille chercher une justification de sa politique auprès des fantômes de Blum et de Mitterrand... D'ailleurs, ce dernier ayant plus tard, en 1982 et 1983, été à l'origine des premières lois de décentralisation, peut on se demander pourquoi à l'époque cela n'avait pas été retenu ? Et oser émettre l'idée que peut être, ce n'était pas opportun ?


Après le saucissonnage des circonscriptions dans un découpage le plus favorable possible à Nicolas Sarkozy – n'est-ce pas Marie-Anne Montchamp, sacrifiée sur l'autel du villepinisme !- voilà la réforme territoriale destinée à reprendre la main sur les régions et les départements en même temps.


Elle est belle la démocratie à la sauce Sarkozy... qui ressemble de plus en plus au sénateur Palpatine. Encore un fantasme de jeunesse ? Star Wars, c'était censé rester de la fiction...

Publié dans Politics

Commenter cet article