Symbolique du miroir

Publié le par Ze FML

 

underground27.jpg

 

Passer dans le monde underground c’est, nous l’avons vu, passer dans le monde de l’au delà, c’est passer "de l'autre côté du miroir" comme le disait Lewis Caroll. Les miroirs dans l’Orphée de Cocteau sont les passages qui nous lient à la mort (après tout il sont les témoins de notre vieillissement), c’est aussi un moyen de vérité.

 

Underground joue beaucoup avec les miroirs, que ce soient des miroirs évidents ou des lentilles telles que la caméra et les processus de surveillance.

 

Marko utilise un périscope pour observer la cave. Première inversion : Kusturica détourne l’usage normal de l’objet (dans un sous marin il sert à voir ce qu’il y a dehors). Ici, il est ce qui permet d’accéder au dessous des choses. Le miroir est le reflet de la vérité : bien qu’étant déclaré officiellement mort, Blacky existe.

 

Et en observant son frère ennemi c’est un peu son double inversé qu’il examine. Le miroir agit comme sa conscience intérieure.

 

Le miroir devient magique : il fait apparaître des hommes qui n’existent pas (sur terre). Il fait revenir Blacky dans une réalité. Il est donc un moyen de ressusciter les hommes. Yovan lors de sa sortie de la cave (sa deuxième matrice) voit son reflet dans l’eau, comme s’il venait au monde une deuxième fois.

 

Partie 3.3 : l'eau


Publié dans Kusturica Dream

Commenter cet article