Sondages ou statistiques ?

Publié le par Ze FML

Depuis janvier, le candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy, est en tête dans les sondages. Mais quelle est la valeur indicative de ceux-ci lorsque l’on sait que 42% des sondés affirment être encore indécis ? Difficile d’établir des probabilités…

Pour pimenter le jeu,
on peut toujours regarder les résultats des élections précédentes et là, le tableau n’est plus du tout le même. Rappelez-vous…

En 1995, Nicolas Sarkozy est porte parole d’Edouard Balladur… qui n’est pas qualifié pour le second tour : Jacques Chirac est élu président de la République.

En 1999, Nicolas Sarkozy est tête de liste pour les élections européennes avec Alain Madelin : héritant du plus mauvais score jamais enregistré par le RPR (malgré la fusion avec DL mais sans le RPF de Pasqua), il gardera longtemps le sobriquet de «
Monsieur 12% ».

En 2004, Nicolas Sarkozy, pourtant sollicité, refuse de prendre la tête de liste de l’Ile de France pour les élections régionales, qu’il laisse à Copé. Peur de perdre ? Malgré les bandeaux « avec Nicolas Sarkozy », collés sur tous les panneaux officiels,
pas d’effet Sarko lors du vote : la région reste à gauche…

Et en 2007 ?
Qui des sondages ou des statistiques feront l’Histoire ?

Si personne ne peut l’anticiper, vous pouvez tous participer : à la Politic Academy, c’est vous qui décidez !

Publié dans Politics

Commenter cet article