La folle journée d’une blogueuse politique

Publié le par Ze FML

Dimanche 22 avril 2007. Ca y est, le jour J est arrivé. C’est le premier tour de l’élection présidentielle. Aujourd’hui, les français vont qualifier les deux finalistes qui s’affronteront au second tour.


Fis de la polémique sur la diffusion des résultats avant l’horaire légal de 20h, mes réseaux m’informeront de toutes façons en temps réel tout au long de la journée…


9h15.
Je suis réveillée par un de mes proches, qui m’informe avoir accompli son devoir civique : voter Bayrou. Direct, je me marre : la journée commence bien !


9h30.
Après une douche rapide, je suis dans mon bureau de vote. La queue, très longue à cette heure bien matinale, m’intrigue.


11h00.
De retour devant mon PC après le vote et quelques courses pour le brunch dominical, je ne quitte plus msn, en liaison directe avec 3 correspondants en région.


La Tribune de Genève
publie en ce matin en Une un dernier sondage annonçant Sarko en tête à 26% devant Ségo à 23% et Bayrou à 20,5%. Le Pen est dans les choux à 12,5%. Et si c’était vrai ?


12h20.
Le chiffre de la participation tombe : 31,24% soit 10 points de plus qu’en 2002, et 4 points de plus qu’en 1981. De ce point de vue là, l’élection promet d’être historique.


15h30.
France 2 réalise un flash toutes les heures jusqu’au début de la soirée électorale. Le chiffre du moment : à 15h, Marseille a déjà voté à 68%.


16h00.
Journal n°1 : Je reçois un sondage réalisé je ne sais comment par un l’institut LH2 pour RMC. Sarko apparaît largement en tête devant Ségo, Bayrou et Le Pen distancés. J’envoie mon premier « journal de la présidentielle par texto » : il y aura autant de flash infos que nécessaire.


16h20.
Journal n°2 : on m’annonce qu’au ministère de l’Intérieur, des sources proches du cabinet annoncent Sarko et Ségo devant, Bayrou pas loin de Ségo mais 3ème, Le Pen dans les choux.


17h08.
Journal n°3 : La participation à 17h00 est de 73, 87%, soit 15 points de plus qu’en 2002 à la même heure, et de toutes façons supérieure à la participation sur le scrutin en 2002.


17h17.
Journal n°4. selon des sources proches d’un ministre sarkozyste, Sarko est loin devant, mais Ségo et Bayrou sont à égalité. Un envoyé spécial proche du QG de Bayrou m’informe que les militants affluent vers le QG du candidat centriste, et affichent une mine réjouie. La rue Saint-Dominique est bouclée. Sarko serait en négociation pour réserver une très grande salle pour le 6 mai au soir.


17h45
. Journal n°5. Les sondages RG indiquent Sarko de 25 à 29% ; Sego de 19 à 23%, Le Pen à 16 et Bayrou en dessous. A contre courant sur des deux derniers.


18h24.
Journal n°6. Un sondage off du ministère de l’Intérieur indique Sarko à 23, Royal à 21, Le Pen à 19,5 et Bayrou à 19. Je relaie sans conviction : pour moi, Bayrou sera devant Le Pen.


18h52.
Journal n°7. Selon des sources sûres, Sarko est en tête entre 26 et 30, Ségo derrière entre 22 et 26. Seule incertitude, la position de Bayrou et Le Pen, tous deux aux alentours de 17. J’annonce qu’il n’y a plus de suspense en tête de la course : c’est plié.


19h03.
Journal n°8. Je reçois les résultat des bureaux tests, qui devrait être extrêmement proche du résultat définitif : Sarko à 29, Sego à 25, Bayrou à 19 et Le Pen à 10.


20h00.
Les visages des deux qualifiés apparaissent à l’écran :  Sarko à 30 et Ségo à 25. Bayrou est troisième à 18 et Le Pen à 11,5. Besancenot fait 4,5 et derrière c’est la débandade.


20h01.
C’est bien une élection hystérique : la France est en bleu marine, Le Pen réalise son plus mauvais depuis longtemps, Bayrou multiplie son score par 2,5, le report des voix s’annonce défavorable à gauche, les petits candidats n’existent plus, c’est la fin du PC, L’UMP tend la main à l’UDF, …

Publié dans Politics

Commenter cet article