Hagakure

Publié le par Ze FML

hagakure_le_livre_secret_des_samourais_133.jpgEcrit au XVIIIème siècle par un maître samouraï, le Hagakure contient en ses pages le code de conduite et de morale des guerriers japonais. Plus qu’un manuel, c’est un recueil poétique qui permet de plonger dans la sagesse s’une philosophie disparue. A l’origine constitué de 11 volumes, le Hagakure n’a été traduit que partiellement en français : il ne présente que les paragraphes traitant explicitement du devoir du samouraï.

 

Rédigé sous forme de maximes, ce code est destiné à rappeler la voie du samouraï : se battre sans relâche pour son maître -le shogun-, jusqu’à la mort, dans le but d’assurer la survivance du territoire, en suivant les règles d’honneur, d’humilité, de maîtrise de soi, en acceptant la souffrance physique et en se résignant devant le sort.

 

Le samouraï est un être loyal, qui adopte un mode de vie simple, qui n’a d’autre but que de défendre son shogun, et dispose d’un sens de l’honneur puissant qui le pousse à se battre jusqu’à la mort, et à se tuer plutôt que de se rendre. Son but est donc la mort.

 

Cette philosophie est alors violente, et sa transgression était punie de mort, sous la forme du suicide rituel assisté, le seppuku. Elle a subi l’influence de plusieurs religions. Le bouddhisme lui a apporté un idéal de sérénité, de confiance dans le destin et la tranquille acceptation de l’inévitable : l’idée d’une force nécessaire pour transcender la vie et la mort.


La Voie du samouraï maintient donc un lien entre violence et raffinement, destiné à former les samouraïs : “Quand un samouraï est constamment prêt à mourir, il a acquis la maîtrise de la Voie et il peut sans relâche consacrer sa vie entière à son seigneur.


Publié dans Library

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article