Facebook peut faire de mon chien mon pote !

Publié le par Ze FML

Facebook, c’est LE réseau social. Celui qui permet d’interagir avec tous nos amis, de jouer à qui en a le plus, d’intégrer dedans des gens qu’on n’a pas vu depuis des années, voir qu’on ne peut pas blairer, mais qui font parti de notre « réseau ».


La particularité de Facebook, et ce qui, il faut bien l’avouer, fait tout son charme, ce sont les multiples applications qu’on ajoute à notre profil, et qui sont souvent inutiles donc par définition, totalement indispensables.


Parmi la multiplicité de ces applications, qui me permettent de définir mes meilleurs amis et de leurs envoyer des cocktails virtuels, ou de publier en ligne mes photos, j’en ai installé une du nom de DOGBOOK. Autrement dit, le livre du chien. De mon chien, plus précisément. Ainsi, j’ai pu mettre plein de photos de lui, et faire ainsi étalage sur le web de l’affection que je porte à mon toutou.


Cette application, depuis que je l’ai installée, a évolué. Elle dispose de nouvelles fonctionnalités. Et celle du jour m’a sciée. Jusque là, je pouvais désigner des amis dotés de quatre papattes pour mon animal fétiche. Mais aujourd’hui, DOGBOOK me permet de lui désigner des amis. Des amis humains. Autrement dit, mon chien peut lui aussi avoir son quart d’heure de gloire, et battre des records de popularité.


Mais ça n’est pas tout. Je peux aussi ME rajouter comme amie de mon chien. C’est le pompom. Mon chien n’étant pas encore réellement internaute, j’entends par là que ce n’est pas vraiment lui qui clique avec sa petite papatte sur le clavier pour mettre ses photos en ligne ou déterminer qui sont ses potes clebards ou homo-sapiens, c’est de toutes façons moi qui décide. Normal tout de même, près tout je suis le maitre.


Il n’empêche : j’ai aujourd’hui effectué ce geste insensé de demander à mon chien de me classer parmi ses amis. Téméraire, j’ose même me demander, au nom de mon chien, si je dois ou non accepter cette requête…

Publié dans Une vie de chien

Commenter cet article