En plein cauchemar…

Publié le par Ze FML

Un petit FML News pour fêter cette belle journée de mardi… Quoi, mardi ??? Seulement ??? Donc encore trois jours avant le week-end ??? Mais comment est-ce possible ??? Ah oui, en ce moment, je bosse 8h par jour au bureau + 2h chaque soir en rentrant, donc forcément, en compte fonctionnaire, ça me fait pas mal de récups… Malheureusement fictives !

Je vous en parle depuis quelques temps : j'ai commencé les consultations des services pour le site internet. Ca avait bien démarré, c'était trop beau pour durer. Et oui, dans un monde de fonctionnaires, tout ne peut pas tourner rond. J'ai donc du croustillant pour vous !!!

Lundi matin, 9h30, réunion avec les services Petite Enfance, Enfance, et vie scolaire. Premier service que je qualifierais d'administratif. Des gens de bureaux, essentiellement. Et vogue la galère… Ca a chouiné dans tous les sens. D'abord, parce que « corriger les contenus existants, c'est du travail ». Ah bon, vous préférez qu'on publie des bêtises alors ? Et puis corriger 3 pages par rapport aux 300 que je dois créer, c'est difficile ? Ah, c'est difficile parce que c'est à rendre pour vendredi ? Mais en même temps, ça fait 15 jours que j'ai donné les textes à corriger, à priori ça n'était pas pour les mettre en vitrine… Mes collègues sont parfois vraiment surprenants.

Mais le pire était à venir. Ce qui intéresse mes collègues n'est pas le contenu, mais les titres des rubriques. La manière de marquer leur territoire et de s'approprier une partie du site. Mauvaise pioche ! J'ai décidé –et c'est sans appel- qu'en ce qui concerne le rubriquage, les services ne seraient plus la référence : désormais, nous allons privilégier ce qui intéresse l'utilisateur. Et ne plus raisonner en découpage par services et activités de ces services, mais en thématiques qui seront les entrées pour les utilisateurs. Concrètement, pour l'enfance, cela signifie que l'on n'aura plus une rubrique au titre obscur d'un nom de service barbare qui ne parle à personne (DEJSL) mais tout simplement « Vos enfants ». Ne riez pas, il a fallu 2 réunions pour arriver à ce terme…

Et en dessous de cette tête de chapitre, on aura des noms aussi évocateur que Petite Enfance, Autour de l'école (pas école, car il faut inclure la cantine et le périscolaire), Mercredis & Vacances (bah oui, les parents ont envie de savoir ce qu'ils peuvent faire de leurs marmots à ces moments là), et infos Jeunes. Ah ça surprend. Car forcément, les services concernés n'ont plus des rubriques à eux, mais des pages. Par exemple, il y a plusieurs services qui interviennent sur mercredis & vacances. La tête qu'ils ont fait quand je leur ai dit que du point de vue des parents, c'est plutôt une bonne nouvelle…

La seule qui n'a pas pipé mot, c'était Madame Petite Enfance. Mieux, elle m'a rendu ses pages entièrement corrigées à la fin de la réunion. Le top du top. Rien à dire. Monsieur Enfance, lui, est le cul entre deux chaises. Et pour cause : jusqu'à l'été, l'enfance était rattachée au pôle DEJSL, pour Direction Enfance, Jeunesse, Sports et Loisirs. Sauf que depuis septembre, le E de Enfance est une direction, mais la DEJSL ne s'appelle toujours pas DJSL. Vous suivez ? Vous avez raison, on s'en fout, mais je vous promets que lorsque la réunion dérape sur l'organigramme, on a envie de se tirer une balle… Bon, j'ai noté, car la question doit se régler avant la publication du site. C'est donc dans la liste de course de la nouvelle DGS…

A l'issue de cette réunion, j'avais déjà quelques cheveux de moins. Croyez-vous que ça s'est arrêté là ? Nan, nan, nan…

Lundi 14h30, réunion avec les services généraux, autant dire tous ceux qu'on n'a pas pu caser ailleurs. Cette cour de miracle était essentiellement composée de A, et vous allez pouvoir constater que ce sont bien les plus chiants. Au menu, donc, la chargée de mission de la DGS (je reviendrai sur son cas), les archives, les marchés publics et finances, absence des RH, et absence de la juriste, celle-ci non excusée. Je reviendrai dessus aussi.

Ca a bien commencé. Miss Archives –souvenez-vous, c'est la A de mon étage qui prend tout le monde de haut et s'insurge lorsque le café n'est pas fait- avait parfaitement préparé la réunion. Elle a présenté de nombreuses suggestions, toutes retenues. Miss Archives va pouvoir s'en donner à cœur joie et parsemer les pages « Découvrir MaVille » d'anecdotes historiques. Tout le monde y gagne !

Ca a bien continué, la chef de services des Finances et Marchés ayant également bien préparé la réunion.

(Petit intermède : alors que je tape ce FML News, je viens de prendre un chien dans la tête. Le micro-ondes a sonné pour signifier que la délicieuse Moussaka maison était réchauffée, et le chien, attiré par ce signal alimentaire, s'est précipité… en plein dans ma tête. Comme si je n'avais pas compris toute seule la signification de la sonnerie. Caramel, toujours aussi serviable !)

Je reprends, donc, sur cette réunion cauchemardesque. Ca s'est gâté quand nous avons abordé la question de la gestion des messages entrants sur le site, et de leur traitement. Ce qui va me donner l'occasion de vous parler de la chargée de mission de la DGS, aka A-Côté-de-la-Plaque. Cette miss est chargée de l'application de la charte Marianne. Il y a 15 jours, elle m'avait demandé un outil permettant d'assurer le suivi des messages. Le prestataire technique a proposé une solution correspondant EXACTEMENT à sa demande. La semaine dernière, je lui évoque mon inquiétude quant au risque que la nouvelle DGS marque son territoire en changeant les procédures. Elle m'indique que rien ne changera.

Et là, en pleine réunion, cette biiiip dit à peine merci pour l'outil, et remet tout en question… sans faire la moindre proposition. Rien n'allait, toute suggestion était problématique, et de toute façon c'était un sujet inexistant puisque les procédures seront revues d'ici juin. Quoi ????? Vous me connaissez, j'ai été sommaire :

1 – il faut bien une procédure d'ici à juin donc la politique de l'autruche n'est pas une option et surtout pas pour la personne en charge du sujet, à savoir elle

2 – les dépassements budgétaires induits par des changements intempestifs en juin, soit 3 mois après l'ouverture du site, ne seront pas supportés par le budget de la communication. Nan mais !!!

3 – En conséquence, pourquoi remettre à juin ce qui peut et DOIT être réglé maintenant ?

Bon en fait j'ai la réponse à cette dernière question : A-Côté-de-la-Plaque a postulé au poste vacant de DRH, donc elle compte bien ne pas avoir à gérer ce dossier avant son départ (très hypothétique le départ… mais c'est un poste de A donc elle risque de l'avoir, quand je vous dis que ce système est un vrai drame…). Et moi je compte bien à ce qu'elle le gère. Pas de chance pour elle, vous connaissez mon aspect pitbull quand on me cherche… Première étape, la prendre pour une biiip : elle ne sait pas que je sais pour sa candidature, donc je fais la naïve… J'adore ce jeu.

La DGS n'ayant pas souhaité participer à la réunion, j'ai demandé à A-Côté-de-la-Plaque de bien lui faire passer le message, en suggérant également de se pencher sur ce problème maintenant. C'est de toute façon dans le compte rendu et dans celui de la réunion de ce matin avec le cabinet. Vous me connaissez : quand les A me biiiipent, j'ai toujours possibilité de passer au dessus... C'est l'aspect pratique d'avoir la communication directement rattachée au cab. Nan mais !

Je vous avoue que c'est ma déception de la journée : A-Côté-de-la-Plaque n'a vraiment pas le niveau de son poste. Franchement, j'attendais mieux. En 7 réunions, c'est la première fois que je vois un agent d'aussi bas niveau, c'est-à-dire incapable de réfléchir avec un groupe dans le but de trouver une solution commune. Et c'est une A ! Comme quoi… c'est VRAIMENT n'importe quoi ces catégories.

Autre surprise désagréable, l'absence de la juriste aka Juriste-quand-j'ai-le-temps (c'est-à-dire de 9h30 à 17h30 du lundi au jeudi et de 9h30 à 12h le vendredi… ça ne fait pas 35h mais ne cherchez pas à comprendre !). Pas un mot d'excuse, et attitude odieuse lorsque Journaliste lui a demandé si elle venait : elle n'a pas que ça à faire et n'a pas de dispo avant Noël. Bah voyons. Et pourquoi pas la Saint Glinglin ? Elle se la joue Star ? OK, mais quand le boomerang va lui revenir en pleine tête, je pense que ça va faire très mal…

C'est vrai que pour une publication, c'est normal de ne pas rencontrer la juriste. C'est vrai qu'il n'y a aucune question de droit, ni concernant les documents à publier, ni concernant les règles à respecter vis-à-vis de la CNIL, du droit à l'image, ou encore de la direction de la publication. Ah oui, c'est normal que ce soit moi qui fasse remarquer qu'il faut sur toutes nos publications un co-directeur de la publication, car notre Maire étant Député, il dispose de l'immunité parlementaire… C'est pourtant une loi de 1982.

Concernant le droit à l'image, justement, j'ai remis Juriste-quand-j'ai-le-temps un projet d'autorisation de publication un peu corsé, et j'avais besoin qu'elle le relise. Je pense que mon projet est juste, car largement inspiré des contrats que je faisais chez Columbia, mais d'une part le droit a pu évoluer, d'autre part on peut peut être dire la même chose autrement. Voici déjà 10 semaines que j'attends son retour… Et concernant la CNIL, certains fichiers sont peut être déjà déclarés. Ou pas. Ca peut être intéressant de le savoir… Bref, elle me biiiip !

Mardi matin, 9h30, réunion avec le cabinet. Là, c'est allé vite. C'est ça qui est bien avec le cab : on est entre nous, on se comprend, on ne se prend pas la tête pour rien, et donc ça va vite. Ce fut presque une pause pour moi… Et la réunion avec le CCAS, qui s'annonçait complexe, c'est également bien déroulée. Sauf qu'ils ont besoin de rab pour la remise des éléments mais vu la masse, on leur a accordé.

Demain, j'ai le service Accueil Etat civil qui chez nous s'appelle le PASS, et je me demande à quelle sauce je vais être mangée. D'autant que l'après midi, j'ai une réunion technique avec le prestataire, au cours de laquelle je vais devoir résumer tous les problèmes techniques soulevés : notamment celui de la gestion des messages, fichue épine dans le pied…

Et ça reprend jeudi et vendredi. Et chaque soir, je termine les comptes rendus de la journée… J'suis crevée… Vivement le week-end !!!

Publié dans Administration inside

Commenter cet article