Dream team

Publié le par Ze FML

534946754_small.jpgTu sais que tu es au chômage de longue durée quand passé minuit, ta télé est encore allumée, et que tu découvres -avec effroi- un reportage sur les majorettes dans le Ch’Nord. Alors que pour toi, les majorettes, c’est soit une marque de petite voiture, soit Josiane Balasko dans Nuit d’Ivresse.

 

Passé un an de rétention à Pôle Emploi, ça arrive plus souvent qu’on ne le croit. Tous les reportages contenant des spécimens dont même la télé-réalité ne voudrait pas, tu les as vus. Ou plutôt vaguement aperçus. Car contrairement à ce que penses tes amis –qui pensent un peu trop d’ailleurs-, tu ne regardes pas la télévision. Pour toi, c’est juste un bruit de fond. Une vague compagnie dans la nuit. Une concurrence aux ronflements du chien.

 

Heureusement, au détour de ce vide culturel intersidéral, il y a Copine. Celle avec qui tu peux parler n’importe quand de tout et de rien. Que ce soit à midi de la nuit ou minuit du matin. Avec elle, c’est toujours soir de fête. D’ailleurs, ça se passe autour d’un verre de Bourgogne blanc, de bière ou de pastis. Oui, tu le sais, parce que tu as enfin lâché ton téléphone pour passer sur Skype et donc en plus de l’entendre, tu la vois. Et inversement. Ca pourrait être un objet de torture avec pas mal de monde de ton carnet d’adresses, mais pas avec Copine. Et donc, entre deux phrases, tu trinques avec elle. Si, si, par webcam interposée.

 

Entre deux souvenirs de guerre, elle cherche ses clopes. En désespoir de cause, elle finit par te demander le plus innocemment tu monde : « Je peux fumer une chaussure, tu crois ? ». Et une fois qu’elle a trouvé, elle cherche ses allumettes… Pour rien au monde tu ne voudrais manquer ça. Parce que dans ta nuit, Copine t’apporte juste ce qu’il te faut de joie. De délire. De légèreté. Une bouffée d’air frais. Avec elle, tu tombes dans une faille spatio-temporelle, un voyage hors des cadres imposés par la société. Tu swtiches en mode déjantée. Copine, c’est un must-have. Si tu ne l’as pas, t’as raté ta vie.

 

Publié dans Me & my life

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article