Chômiste, ton réseau s’active… Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Publié le par Ze FML

carte_chomeur.gifLors de ma précédente vie de chômeuse, j’avais écrit un article sur les réactions des amis face à cet inconfortable statut de chomiste. Après un CDD de remplacement, je me suis de nouveau retrouvée dans les filets de Pôle Emploi, limbes où j’erre depuis déjà 7 mois. 7 mois déjà de « bons conseils » des uns et des autres. Bienvenue dans cet enfer, voici un nouvel épisode de Vis ma vie de chomiste. Car chacun a son avis sur la question.

 

Il y a ceux qui mettent directement les pieds dans le plat : « mais tu cherches au moins ? ». Nan, je passe mes journées à jouer à la Wii Fit, ça se voit que j’ai perdu, non ? Sombre crétin, évidemment que je cherche, je n’ai même que ça à faire de mes journées, entre Toute une histoire et la rediff de Derrick, deux programmes télévisés à fuir car hautement anxiogènes. Et si tu étais sur Twitter ou si tu lisais mon blog, tu aurais vu que j’ai même fait un TwitCV et un blog dédié !!! Même si à ce moment là, tu préfèrerais qu’ils se prennent de passion pour les mygales. Chômiste, ne t’énerve pas.

 

Variante du même acabit, ceux qui te demandent si tu as pensé à élargir tes recherches. Naaaannnnn…. 7 mois de chômage et tu continues à vouloir un poste en or à 100m maxi de chez toi dans le métier qui ne recrute pas. Tu es bête à ce point. Chômiste, reste zen…

 

Il y a aussi les faux cul. Ceux qui te demandent ton CV pour le faire passer à Pierre Paul Jacques avec tambour et trompettes, mais sans jamais te faire aucun retour te permettant d’enregistrer et de suivre cette « candidature réseau ». Autant te dire qu’il est peu probable que ton CV soit passé chez qui que ce soit… Ceux là sont à fuir comme la peste : ils se préoccupent surtout de la bonne image que tu auras d’eux et n’en ont rien à faire de toi. Chomiste, sois aussi hypocrite qu’eux, ça te fera un bien fou.

 

Variante plus sympathique, les étourdis. Eux prennent ton CV, te disent ce qu’ils vont faire, tu notes, tu notes, et puis… ils s’arrêtent en chemin. A un moment donné, la connexion se perd. Erreur 404, candidature not found. Ceux là ont au moins eu une bonne intention, après la vie fait que… Bien souvent, ils ont pensé sincèrement à toi mais n’ont pas pu pour plein de raisons évidentes : si toi tu ne trouves pas, c’est encore plus difficile pour eux d’avoir connaissance d’un job... Chomiste, ne leur en veut pas.  

 

Il y a aussi ceux qui pensent. Si, si, ils pensent savoir ce que tu sais faire. Mieux que toi. Quitte à t’orienter vers un job Canada Dry qui ressemble au tien vu de loin, mais qui n’est pas le tien dès qu’on s’approche un peu. Mais si déjà on ne veut pas de toi pour les métiers que tu sais faire, pourquoi voudrait on de toi pour ce que tu ne sais pas faire ? Ceux là sont des gens bien. Parce que même s’ils se plantent, ils ont au moins fait l’effort de lire ton CV et de se pencher un peu dessus, preuve irréfutable qu’ils tiennent à toi. Chomiste, cajole les.

 

Enfin il y a ceux qui font quelque chose. Qui prennent ton CV, qui te disent ce qu’ils en font, qui parlent de toi, qui acceptent de te recommander, qui te donnent de vrais bons conseils, qui prennent de tes nouvelles particulièrement quand tu es plus up que down. Ceux là sont les petites étoiles de ta nuit sans emploi. Chomiste, sache les reconnaître !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elise 07/02/2011 19:48


C'est si vrai. Il y a egalement ceux qui pensent qu'etant femme, ton travail ideal c'est "boniche." Genre:

Moi: Je cherche du travail.
Gars: Ah oui, tu fais quoi?
Moi: charpentier.
Gars: Ah oui? Le pub cherche des serveuses.

?????

Et dans la famille "recruteur qui sait pas la loi" il y a egalement ceux qui te demandent si t'es enceinte.