Chaville vote à contre-courant du canton !

Publié le par Ze FML

carte_canton_chaville.jpgComme je l’avais expliqué dans ma dernière note, il n’y a pas vraiment de suspense pour le second tour sur le canton de Chaville. L’UMP devrait l’emporter facilement, grâce aux communes de Ville d’Avray, Marnes-la-Coquette et Vaucresson. Mais la candidate UMP devra passer par la case "second tour", alors qu'elle espérait l'emporter dès ce soir. Voilà où mène la stratégie de l'UMP de banaliser les idées du FN : nombreux ont été ceux à préférer l’original à la copie…

 

Si le sort du canton est quasiment joué, il est très intéressant de regarder le score sur Chaville, qui a voté à contre-courant du reste du canton. En tant que chavilloise, c’est naturellement cette analyse là qui m’intéresse.

 

Résultats sur le canton


  • UMP-Mme Christiane BARODY-WEISS  39,62 % - 4 284 voix
  • SOC-Mme Catherine LIME-BIFFE  17,21 % - 1 861 voix
  • VEC-Mme Isabelle DORISON  14,54 % - 1 572 voix
  • FN-M. Hervé CREFF  13,63 % - 1 474 voix
  • RDG-M. Thierry BESANÇON  7,54 % - 815 voix
  • COM-M. Daniel GOUESMEL  3,63 % - 393 voix
  • DVD-M. Emmanuel SALA  2,80 % - 303 voix
  • DVD-M. Jean-Camille HENIN  1,02 % - 110 voix
  • Inscrits : 26 793
  • Votants : 11 045 - 41,22 %
  • Abstentions : 15 748 - 58,78 %
  • Exprimés : 10 812 - 40,35 % des inscrits - 97,89 % des votants
  • Blancs ou nuls : 233 - 0,87 % des inscrits - 2,11 % des votants

 

Résultats sur Chaville


  • UMP-Mme Christiane BARODY-WEISS  26,97 % - 1 401 voix
  • SOC-Mme Catherine LIME-BIFFE  20,73 % - 1 077 voix
  • VEC-Mme Isabelle DORISON  16,19 % - 841 voix
  • FN-M. Hervé CREFF  14,46 % - 751 voix
  • RDG-M. Thierry BESANÇON  12,72 % - 661 voix
  • COM-M. Daniel GOUESMEL  5,08 % - 264 voix
  • DVD-M. Emmanuel SALA  2,44 % - 127 voix
  • DVD-M. Jean-Camille HENIN  1,41 % - 73 voix
  • Inscrits : 12 540
  • Votants : 5 294 - 42,22 %
  • Abstentions : 7 246 - 57,78 %
  • Exprimés : 5 195 - 41,43 % des inscrits - 98,13 % des votants
  • Blancs ou nuls : 99 - 0,79 % des inscrits - 1,87 % des votants

 

La candidate UMP, qui bénéficie de l’union avec le Nouveau Centre et le Parti Radical dès le premier tour, ne fait « que » 26,97%. On me dira que c’est un score de premier tour sur Chaville, classique vu la tendance très centriste de la ville… On peut tout dire, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu ? Ou d'hallu ?

 

Pour mémoire en 2004, Jean-Jacques Guillet avait fait 24,54% des voix au premier tour sans union avec le centre, l’UDF Denis Badré ayant fait 18,54% des voix. Soit à 43,08% des voix à eux deux. Passer à 26,97% pour les mêmes forces en présence, ça n’est plus une gamelle, mais de la chute libre !


Au bénéfice de la gauche qui, au cumul, fait 54,72%. A noter, sur la ville, une poussée inquiétante du Front National, avec 14,46% des voix… 


Et après ?


Ce score marque incontestablement une victoire des forces de gauche sur la commune de Chaville… et donc une énorme claque pour le député maire UMP Jean-Jacques Guillet, président de la fédération UMP des Hauts de Seine. Voilà qui redessine les cartes pour les prochaines élections locales que seront les municipales en 2014.


Mais attention : cette percée de la gauche se fait dans un contexte national très brutal qui ne correspond pas à la mentalité de notre commune, d’où le report d’un certain nombre de voix sur les candidats de gauche, y compris écologistes, d’un électorat volatile… et même de sympathisants de droite.


D’autre part, la gauche est partie très divisée, notamment avec les candidatures d’Agir et du PS. J’en profite pour adresser un carton jaune à Thierry Besançon, en raison de son score très en dessous de celui de Catherine Lime Biffe. Comme ça fait deux avec celui que je lui avais collé pour avoir mentionné sur son tract et dans la presse qu’elle n’avait pas voulu être sa suppléante, il sera prié de ne pas jouer le prochain match. Enfin au foot, c’est ce qui se passerait. Alors poursuivons la métaphore, et demandons lui de faire preuve de fair-play et de ne plus tacler de la sorte. En vous remerciant.


En 2014, les municipales auront certainement lieu en même temps que les élections des conseillers territoriaux ce qui, une fois de plus, pourrait être une aubaine pour la gauche et le centre. Si la gauche chavilloise reprend des couleurs, il ne faut pour autant pas tirer de plans sur la comète. Pour la municipale, il n’y aura vraisemblablement pas d’union de la droite au centre, pas plus que de la gauche, et le centre droit reviendra certainement dans la course… s’il parvient à se renouveler.


Jean-Jacques Guillet, peu motivé par Chaville, et venant de se prendre une belle claque, ne poursuivra peut être pas l’aventure. Il se murmurait dès 2008 et sa victoire surprise qu’il pourrait être récompensé le moment venu pour avoir accepté de venir s’enterrer ici, et prendre la ville, sur demande de l’UMP. Chacun sait qu’il aurait préféré mener le combat de cette cantonale.

 

La municipale tombant en même temps que l’élection des conseillers territoriaux, ce pourrait être l’occasion pour lui de faire le switch. Et son premier adjoint venant du Nouveau Centre, et ayant les dents bien plantées dans le parquet de la salle du conseil municipal, il pourrait tenter de se présenter comme un recours d’union de la droite et du centre. Ce qui, si vous me le permettez, et même s’il dispose d’un ancrage local, ne serait pas forcément la meilleure des idées pour la droite.

 

Autant dire que le jeu est ouvert…

 

 

Publié dans Politics

Commenter cet article