Blair Witch : le marketing en marche

Publié le par Ze FML

blair_witch2.gifPour Blair Witch, le livre des ombres, Artisan Entertainment utilise la recette qui avait si bien réussi au premier : marketing autour de la mythologie et événements sur le web.

 

Souvenons-nous de l'été 99... Le phénomène Blair Witch envahissait en même temps les Etats-Unis et la France, et récoltait un succès phénoménal, pour un film qui n'avait coûté que 22000 dollars. Mais comment un petit film, passé quasi inaperçu à Sundance 99, est-il devenu la surprise de l'été 99, jusqu'à être l'un des films les plus rentables de l'histoire du cinéma ? Et comment réitérer cet exploit pour Blair Witch 2, le livre des ombres ? 


 

La mythologie

 

Le point fort de Blair Witch, c'est sa mythologie. Comme pour une série comme X-files, Le Projet Blair Witch reposait sur une série d'événements arrivés dans le passé, que les protagonistes du film cherchaient à comprendre. Trois étudiants en cinéma étaient donc partis à la découverte du secret de la sorcière de Blair Witch, et ne sont jamais revenus. Portés disparus, on a retrouvé trois ans après leur matériel, qui contenait le fruit de leurs derniers tournages. Le Projet Blair Witch était né.

 

Etant donné le succès public du film, qui a fait plus de 800 000 entrées en France, rapporté plus de 245 millions de dollars de recettes à travers le monde, il était logique qu'une ou plusieurs suites voient le jour. Blair Witch s'est donc inspiré de la légende de la sorcière de Blair, puis a puisé dans les événements tragiques qui se sont passés depuis dans la région. Et pour aider les spectateurs à comprendre, Artisan Entertainment a développé des produits parallèles, qui permettront aux spectateurs de mieux connaître l'historique des événements.

 

A ce titre, AlloCiné Télévision diffusera samedi prochain intitulé Burkitsville 7 - L'enlèvement. Ce documentaire présentera le tueur en série qui tua 7 enfants de Burkitsville entre 1940 et 1941. Ce document est un complément au mythe de Blair Witch, puisque la huitième victime de ce serial killer survécut... et se trouve au centre de Blair Witch, le livre des ombres. Une manière habile de relier le petit écran au grand.


 

Le web

 

Pour alimenter la mythologie Blair Witch, et créer un véritable bouche-à-oreille autour du Projet Blair Witch, Artisan Entertainement avait utilisé un medium peu coûteux et qui s'adressait directement à la génération Scream & jeux vidéos : internet. En alimentant constamment le site de nouveaux éléments au sujet de la disparition des étudiants, Artisan avait réussi à intriguer les jeunes branchés cyber, et à les convertir à la cause Blair Witch. Dès lors, il ne restait plus qu'à sortir le film, et le succès fut immédiat. Artisan l'a bien compris : on ne change pas une méthode qui gagne. Le web est donc à nouveau au centre du "Blair Witch Marketing".

 

Si le site continue de proposer des éléments mythologiques sur le film, il va cependant beaucoup plus loin, puisque se tient actuellement le Festival Web de Blair Witch. Ce festival en ligne propose aux internautes de discuter autour de Blair Witch, mais aussi des films d'horreur, et de tout autre sujet reliés de plus ou moins loin à Blair Witch. Au programme d'aujourd'hui, des chats avec les acteurs de Blair Witch le royaume des ombres, le producteur de Blair Witch 3 qui parlera du développement du film, le scénariste de la nouvelle BD Blair Witch, mais aussi avec plusieurs réalisateurs et scénaristes de films d'horreur (Daniel Farrands, scénariste et réalisateur d'Amityville 2000 ou encore Debra Hill, scénaristes de Halloween), un chat avec Marylin Manson, des créateurs de jeux vidéos sur le thème de l'horreur, un chat sur le genre du film d'horreur, ...

 

Et ce programme séduit ! Hier, lors de la journée d'ouverture, le Festival a enregistré 100 000 connexions lors des six premières heures. De quoi être optimiste quant à l'intérêt des internautes pour cette nouvelle initiative, et par association d'idée, pour le film... Rappelons que Blair Witch, le livre des ombres sortira aux Etats-Unis le 27 octobre, soit 4 jours avant Halloween, et en France le 8 novembre prochain.

Publié dans Studios & Marketing

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article