Assemblée, me voilà !

Publié le par Ze FML

Ca y est, je viens d'entrer dans la grande famille des collaborateurs parlementaires. Je vais travailler pour Député, à l'Assemblée Nationale. Et Député, c'est un gars bien.

Il faut savoir qu'à l'Assemblée, la réputation d'un élu se fait sur deux critères : son travail, et son comportement avec la grande famille de l'Assemblée (huissiers, collaborateurs, …). Et j'ai de la chance : Député a carrément la cote ! Il est réputé bosseur, et super sympa. On m'a même dit, « c'est un amour ». Bon, j'avais déjà eu cette impression en le croisant, mais l'avis de la famille, c'est pas mal non plus.


En guise d'apéritif à mon job, il a fallu se coltiner les démarches administratives : enregistrement du contrat, édition du badge de collaborateur, ... Député avait super bien fait les choses. Non seulement les papiers étaient prêts, mais en plus, il s'est vraiment démené pour faire les démarches... alors que la plupart des élus font traîner les choses, juste parce que ça n'est pas très sexy.

Donc me voilà dotée de la fameuse green card -j'vous jure, les cartes de collaborateurs parlementaires sont vertes !- et de LA clef du bureau. Comme tout le monde, je me balade donc désormais avec mon badge qui pendouille au bout de mon tour de cou, auquel est également accroché la clef du bureau. Donc quand je marche, ça fait gling-gling. Mais pour les autres aussi. On se sent moins con.


Ensuite, nous avons fait un point sur le fonctionnement du bureau, et sur mes missions. Qui sont trop cools. Kikoo lol. Nan, c'est juste pour faire blogueuse de CM2. Donc voilà, on a fait le point, mais je ne vous en dirai pas plus : les collaborateurs sont tenus à la discrétion et à la loyauté envers leur élu. Mais en même temps, ça n'a rien de très intéressant pour vous.


Grâce à un pote assistant, j'ai pu déjeuner -sur son badge, car je n'ai pas encore le code barre du restau- dans la cafétéria du 7ème étage. Non, pas dans le restau des députés, laissez moi le temps de découvrir ! Déjà du 7ème, on a une jolie vue sur... le 7ème (arrondissement de Paris).

Ce charmant collègue a même poussé l'accueil jusqu'à me faire visiter rapidement les lieux. [Merci à toi pour l'accueil VIP !!!]. Ou plutôt, les couloirs. Parce qu'à l'Assemblée nationale, on marche beaucoup, dixit mon pote. Que je n'ai aucun mal à croire. Car je commence à avoir sérieusement mal à la plante des pieds. La faute aux talons. Bah oui, entretien = talons. Nan mais je rêve, j'ai une ampoule sous le pied !

 

[Penser à m'acheter une paire de chaussures classes mais plates, pour, de temps en temps, reposer mes pieds. Chaque fois que les circonstances le permettront. J'en rêve déjà...]

Il m'a fait tellement tourner dans la boutique que je ne savais plus me repérer. A part la salle des Quatre Colonnes, ça c'est facile. Bon, j'ai tout de même retenu où se trouve la buvette des journalistes, et qu'on y a accès. Et que les marches de certains escaliers sont super glissantes, donc que je peux me rompre le cou à tout instant. Et j'ai même vu les bureaux du groupe UMP. Qui ne sont pas très éloignés du mien. Pratique. Et constaté que les gens sont super accueillants, mais j'en reparlerai.

Bon, il me reste un paquet de choses à faire avant d'entrer officiellement en fonction. Je pourrais bien sûr attendre, mais comme j'ai déjà mon badge, il serait crétin de ne pas préparer mon espace de travail. En effet, il me manque deux-trois trucs assez indispensables... Par exemple, il faut que je fasse ajouter une table dans le bureau de Député, ainsi qu'un ordinateur. Pour que je puisse travailler. Député m'a aussi demandé de faire un p'tit tour au matériel pour y récupérer quelques fournitures. C'est sûr que ça peut m'aider pour travailler...


Il faut aussi que j'appelle le reste de l'équipe de Député, qui est aussi Maire, pour me présenter. Et puis d'autres personnes, normal c'est mon job. Dont une à qui je n'ai pas la moindre idée de ce que je peux dire. Il faut que je l'appelle pour me faciliter les choses, mais je ne vois pas bien quoi lui demander. Parce que jusque là, ça le fait, et c'est un mec très occupé. Donc le déranger pour rien... Promis, en cas de problème, j'l'appelle.

 
Côté formalités, l'
administrative tour offert par l'Assemblée n'est pas terminé : je dois encore porter mon attestation de transports -pour me faire rembourser mon Pass Navigo, comme chez les autres employeurs- au... bureau des Transports (au 233, 6ème), et délivrer un RIB pour payer mes repas au restaurant... au bureau du restaurant (au 233, 8ème). Tous deux situés dans un bâtiment dans lequel je n'ai pas encore mis les pieds, ça me fera une visite... Tout ceci est prévu pour demain.

Et lundi, mon pote m'a programmé THE sightseeing tour. Cette fois, on va se faire l'Assemblée de fond en comble. 1H30 de marche dans les couloirs. [Penser à glisser mes ballerines dans mon sac]. Si tout va bien, j'aurai reçu mon Iphone 3GS. Et installé un GPS. Ca pourrait m'aider. En priant pour qu'un petit malin crée l'appli Assemblée Nationale... Quelqu'un s'y met ? Siouplaiiiiiiiiiit.... Sur ce j'vous laisse : j'ai une petite note à faire à Député...

Publié dans Me & my life

Commenter cet article

Elise 24/09/2009 22:15


J'ai vu sur mon news reader que certaines femmes francaises ont enfin remarque que les talons, c'est de la discrimination, et revendiquent donc le droit de porter des chaussures normales. C'est
marrant, parce qu'ici les employes n'ont aucun droits, mais quand meme on ne peut pas obliger les gens a porter des talons. Enfin bonne chance avec ca... Le reste parait sympa.