3 euros

Publié le par Ze FML

euro-fourmi.gifSi pour cent balles t’as plus rien, avec 3 euros en poche, t’es mal barré. Et c’est pourtant ce qu’il me reste pour vivre jusqu’au… 5 avril. 10 jours. Vis ma vie de chômeur en mode Koh Lanta !

 

Il y a des raisons simples à cela. Les chômeurs sont indemnisés par les Assedics sur la base d’un montant journalier multiplié par le nombre de jours dans le mois. Sympa les mois à 31 jours, nettement moins cool en février qui ne fait que 28 jours. D’un coup, chômeur, ton indemnité baisse de 10%. Et quand tu es chômeur, quel que soit le montant de tes Assedics, 10% c’est un trou énorme dans ton budget déjà serré…

 

Pire encore, les Assedics sont versés le 1er du mois, enfin quand c’est un vendredi on reporte au lundi suivant. Pour avril, le paiement sera le 4. Sauf pour les gens dont les banques sont fermées le lundi. Pour moi, ce sera donc le 5. Stupide système… Comme si les ordinateurs des banques s’arrêtaient de tourner le week-end et de t’autoriser l’accès à l’argent qui est bien arrivé sur ton compte. Mais peut être que les ordres se font encore par écrit et qu’on les transporte partout sur le territoire en voiture à cheval ? Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu ?

 

Evidemment, l’entourage ne comprend pas la situation. Dernier exemple en date, la bande de potes que je vois tous les mois. Depuis deux mois, je tente de leur expliquer qu’il faut décaler nos rencontres d’une semaine, pour qu’elles tombent en début de mois, et que les chômeurs de la smala puissent venir et payer leurs consommations à un moment où il leur reste encore quelques deniers. Je te le donne en mille, la prochaine session est… la semaine prochaine, en fin de mois. Pire, ils ont l’impression que je ne viens pas parce que je fais la gueule, mes explications ne suffisent pas à la convaincre, en un mot je suis une grosse capricieuse, pour ne pas employer un terme plus vulgaire. 3 euros les mecs !!! Et c’est un exemple parmi tant d’autres…

 

  • Avec 3 euros, je ne peux pas me rendre chez le médecin, alors que mon état de santé le nécessite.
  • Avec 3 euros, je ne peux pas remplir mon frigo qui est quasiment vide.
  • Avec 3 euros, mes activités associatives sont en suspens, alors que j’ai des rendez-vous à tenir et que rencontrer des gens dans des cafés, ça veut dire pouvoir les payer
  • Avec 3 euros, je n’ai pas de quoi payer mes clopes et si fumer tue, c’est sur toi que je vais passer mes nerfs le temps du sevrage
  • Avec 3 euros, je suis contrainte de rester chez moi

 

Copain qui me lit, tu sais que je n’ai pas l’habitude de me plaindre, et que je ne demande ni ta compréhension, ni ton soutien, et surtout pas que tu me payes des canons. Je t’implore juste de réfléchir, et de constater rationnellement que mon refus à tes invitations ne constitue pas un attentat affectif contre toi, mais juste une impossibilité matérielle pour moi.

 

Au-delà de ces événements auquel je ne participerai pas, je passerai aussi mon anniversaire cloîtrée chez moi sans clope, sans champ’, à suivre le match du PSG en streaming, toute seule, parce que 3 euros. Si tu penses que ça m’amuse…

 

Alors Copain, ouvre un peu les yeux, regarde autour de toi, ne juge pas, et sois solidaire dans ton attitude : on est des millions dans ce cas, et on n’a pas besoin de regards déplacés. Comme je t’aime, je te dis à bientôt… dès que mes finances me le permettront !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elise 27/03/2011 22:06


P’tain, c’est nul, leur système… Nous l’assurance-emploi c’est un mardi sur deux, mercredi si le lundi est férié, et c’est à la semaine, pas au mois, donc tant que les semaines ont sept jours, ça
va.

Enfin ça m’arrive quand-même d’avoir trois piastres pour dix jours, même quand je travaille, donc I hear you.